Prendre la montée dans le sens de la descente

19 avril 2017

Lorsqu’une ETI ou un Grand Groupe décide de donner la parole à tous ses salariés pour qu’ils partagent leurs bonnes idées, la démarche se veut absolument remontante. Bottom-up pour les bilingues 🙂

Cela étant dit, on ne souhaite pas forcément des idées sur tous les sujets. Ou a minima, le dirigeant a en tête des sujets plus importants ou plus prioritaires que d’autres (ça tombe bien c’est son job). Il est donc important de bien définir le cadre de la remontée d’idées pour pouvoir réellement les exploiter et les mettre en œuvre.

Se pose alors la question des thématiques sur lesquelles les collaborateurs pourront réfléchir. Nous accompagnons nos clients sur ce sujet, et nos consultants véhiculent toujours le même message : les thématiques doivent être alignées sur vos axes stratégiques. Pas simple parfois. Notamment quand les axes stratégiques sont en cours de définition. A minima, alignons alors ces thématiques sur vos enjeux ; l’offre et l’incontournable innovation produit, mais aussi la rentabilité et la recherche d’efficience, pourquoi pas le recrutement et l’image employeur, la détection des talents, le bien-être au travail, la qualité produit, la fidélisation, l’international, le digital… chaque entreprise a ses enjeux propres. 

Le choix pertinent des thématiques et leur formulation précise est parfois complexe et l’expérience de Nexenture en la matière permet de bien orienter nos clients. Mais ne nous attardons pas d’avantage sur ce sujet. Détaillons plutôt le rôle de ces thématiques, véritable reflet de la pensée du Dirigeant et puissant outil de management, à manier avec adresse.

 

Un acte de management

Il ne faut pas sous-estimer la portée des messages descendants dans une démarche bottom-up 🙃

D’abord le signal bien sûr : « vous avez tous la parole, sur un sujet aussi important que l’innovation, sans barrière de langue, de métier ou de hiérarchie ». Un véritable dialogue entre la DG et le terrain, pas si fréquent. 

L’appel d’air ensuite. En définissant les thématiques sur lesquelles vous attendez des idées, vous agissez sur plusieurs terrains :

  • Vous définissez les enjeux clés de l’entreprise, y compris pour l’avenir
  • Vous schématisez et formalisez pour chacun le business model de l’entreprise
  • Vous façonnez le cadre de la prise d’initiative
  • Vous abolissez certains prés carrés.

 

La puissance incroyable du dispositif est qu’au-delà de descendre ces messages, chacun va se les réapproprier en proposant des idées pour la mise en application concrète et locale de vos thématiques. Si vous avez déjà préparé une présentation ou une fiche de lecture basée sur un texte, un essai, un roman, vous avez certainement fait l’expérience d’une imprégnation bien plus forte de l’ouvrage étudié qu’en en faisant une simple lecture.

Le processus qui est à l’œuvre sur iDay est le même : les collaborateurs n’écoutent pas simplement, ils réfléchissent et proposent. Ils deviennent acteurs des enjeux clés, acteurs du projet d’entreprise.

 

La sincérité comme facteur clé de succès

A chaque médaille son revers. Une fois que l’on a saisi la puissance du dispositif, on peut être tenté de le dévoyer.

En effet, le signal est tellement fort, et les messages impriment tellement bien qu’on peut voir dans l’innovation participative un excellent levier de communication interne.

Certes. Mais pas n’importe quelle communication interne.

Si les thématiques sont des messages avant d’être des enjeux, si l’on n’attend rien de la remontée d’idées, si l’on ne pense pas que ses équipes ont de bonnes idées, alors ça se voit et c’est contre-productif.

La sincérité de la démarche du Dirigeant est clé et ne peut pas être feinte ; ce qui veut également dire que le Dirigeant est nécessairement impliqué, dans la décision comme dans le cadrage.

 

En synthèse, si vous pensez que vos collaborateurs ont de bonnes idées, si vous avez envie de les connaitre, et si vous pensez qu’en sollicitant vos collaborateurs sur les vrais sujets vous renforcez leur engagement, alors votre démarche d’innovation participative sera un grand succès managérial, en plus d’être un succès en termes d’innovation.

 

Pour en discuter

iDay est une solution qui engage tous les collaborateurs sans exception. C’est donc forcément le Dirigeant qui l’active. Si vous pensez à l’activer, discutons-en ! Si vous souhaitez que nous portions ensemble ce sujet auprès de votre DG, discutons-en aussi !