Portrait de Camille Bodin, Directrice Conseil

24 mai 2018
Camille-Bodin-directrice-conseil

Salut Camille, qui es-tu ?

Je m’appelle Camille, j’ai 31 ans. J’ai grandi en région parisienne et j’y ai vécu jusqu’à mon entrée en études supérieures quand j’ai intégré l’EDHEC à Lille. Après une partie de mon cursus en « English Track » en deuxième année, j’ai passé un an de césure chez Henkel en tant qu’Assistante Chef de Produit et j’ai terminé par une année d’échange au Danemark. Une fois l’EDHEC terminée j’ai travaillé 5 ans à Paris dans un cabinet de Conseil spécialisé dans la protection sociale, sur des projets principalement IT. En tant que consultante, j’ai travaillé sur des projets SI pour des mutuelles d’assurances sur leurs outils de gestion des remboursements de frais de santé : de gros projets, avec de grosses équipes, qui prenaient plusieurs mois, voire plusieurs années à voir le jour.

Et maintenant, qu’est-ce que tu fais chez Nexenture ?

Aujourd’hui, j’ai toujours un métier de Conseil et un lien avec des sujets IT mais ça n’a plus rien à voir : la plateforme iDay est fournie clé en main, et le travail en start-up est beaucoup plus agile, puisque nos projets voient le jour en 3 mois en moyenne !

J’ai intégré l’équipe Nexenture en tant que Chef de Projet en novembre 2015, à un moment où l’entreprise commençait à se structurer et à spécifier les rôles de chacun. La perspective était de construire l’équipe Conseil qui accompagnerait nos clients. Quand je suis arrivée, nous n’avions que 3 iDay à notre actif et nous étions 4. Le concept iDay se précisait et nos succès avec de belles sociétés (Toupargel, Daunat, Condat…) ont convaincu de plus en plus de dirigeants.

On savait donc que l’équipe allait devoir grandir pour assurer car à l’heure où on se parle, nous en sommes à plus de 55 iDay réalisés et 18 salariés.

Peux-tu nous expliquer ton job ?

En tant que Directrice de l’équipe Conseil, j’ai 3 métiers.

Mon premier rôle est en tant que manager, de superviser tous nos projets, de prendre du recul, d’assurer l’excellence de notre accompagnement, de faire évoluer nos méthodes et de faire progresser et grandir mon équipe.

Mes deux autres métiers sont les mêmes que ceux de mon équipe (nous sommes 5 actuellement) et correspondent au rôle de Chef de Projet : organiser les projets avec nos clients afin d’en faire de vrais succès et de répondre à la promesse commerciale, et analyser les données après iDay. Mon équipe est garante du « Customer Success ».

Mes interlocuteurs sont les Dirigeants, les membres du Comité de Direction et le Chef de Projet côté client. J’apporte à nos clients le regard expert de Nexenture pour leur faire profiter de tous les facteurs clés de succès que nous maitrisons. Je suis en charge du planning du projet, des éléments de communication, de l’aspect événementiel, du montage de la plateforme, de l’accessibilité de cette dernière pour tous les salariés, de l’implication des managers… tout ce qui fait que le Jour J nous aurons une participation maximale.

Dès le lendemain d’iDay je change de casquette. De la gestion de projet, je passe au conseil et à l’analyse. iDay fait remonter des milliers d’idées et aussi des milliers de données. Mon métier consiste dans cette phase à trier et analyser le contenu des idées pour identifier les meilleures à remettre dans les mains du Comité de Direction. J’ai aussi un travail important et profond sur les données issues de cette journée. Par exemple, les données sur la participation, une fois consolidée permettent de tirer des enseignements précis sur l’engagement des salariés et leur compréhension des enjeux stratégiques.

C’est un job complet et absolument clé pour la réussite d’iDay.

Qu’est-ce qui fait d’iDay un truc unique ?

Ce que je trouve dingue dans le concept iDay, c’est la puissance du dispositif. Avec les bons ingrédients en phase projet, une plateforme simple mais bien pensée, on arrive à mobiliser en moyenne 70% des salariés, à les faire échanger ensemble, peu importe qu’ils soient au siège, dans les usines, en France, en Chine ou au Nicaragua ! Notre recette fonctionne pour des entreprises de 300 personnes jusqu’à plusieurs milliers comme Biomérieux ou Eram avec plus de 10 000 collaborateurs !

Voir qu’une idée postée par quelqu’un en Italie est likée par les Chinois en direct, et que les Norvégiens la commentent… Pour une grande partie des entreprises et des salariés qui y travaillent c’est la première fois qu’une telle expérience est vécue. (voir notre article sur l’Expérience digitale)

C’est vraiment gratifiant de créer un tel moment d’échange entre tous ces salariés, et de voir que ça signifie beaucoup pour eux.

D’un point de vue personnel, ce qui me plaît particulièrement, c’est la proximité et la relation qu’on a avec nos clients ! C’est une chance de pouvoir côtoyer des Dirigeants, de voir que nous leur apportons un regard nouveau et expert et d’échanger avec eux sur leurs enjeux stratégiques avec une telle proximité.

On fait vivre à ces Dirigeants et à leurs équipes un projet extraordinaire qui marque l’histoire de l’Entreprise et c’est notre job au quotidien !

Quelle est la particularité de Nexenture pour toi ?

Ce qui me plait chez Nexenture c’est d’abord l’équipe. Ça fait bisounours vous me direz mais on s’entend super bien et même en recrutant régulièrement on arrive à garder une très belle dynamique d’équipe, c’est top.

Ensuite, mais je répète, c’est le lien qu’on a avec nos clients. On arrive à créer de vraies relations de partenariat avec eux c’est précieux. Nexenture, c’est une boite vraiment humaine, autant entre nous qu’avec nos clients.

Tous ceux qui y travaillent sont des gens bien, avec des cerveaux bien câblés, sympas, et accessibles alors si tu te reconnais dans cette description, tu as certainement ta place chez Nexenture !