Portrait de Grégory Rousset, Head of Paris Office

25 avril 2018
Grégory Rousset - Nexenture

Salut Grégory, qui es-tu ?

J’ai 33 ans, je vis à Paris depuis 8 ans et je suis diplômé de l’INSEEC. J’ai bossé auparavant chez Leyton, une société de conseil en financement de la R&D, puis après 1 an et demi d’un tour du monde, j’ai intégré la division internationale du Groupe APRIL pendant 3 ans. J’ai rencontré un des associés actuel de Nexenture quand nous travaillions au sein de Leyton. Nous avons toujours gardé contact et l’opportunité s’est présentée pour rejoindre Nexenture en Janvier 2017 avec comme objectif d’ouvrir le bureau de Paris et développer le business en région parisienne.

En quoi consiste ton job ?

Je m’occupe du développement commercial de Nexenture sur Paris et sur le Nord et Nord-Ouest de la France. Mes journées sont donc rythmées par de la prospection, des rendez-vous commerciaux, des présentations dans des comités de directions, des signatures de projets et du suivi de projet (réunions de lancement, implication des managers, iDay, restitutions).

Je rencontre au quotidien des dirigeants d’ETI et de Grands Groupes comme Ipsen, Orangina, le Crédit Agricole, le Groupe Legendre… Depuis un peu plus d’un an j’ai rencontré près d’une cinquantaine de dirigeants et c’est passionnant.

iDay est un projet qui met au cœur d’une journée les enjeux stratégiques de l’entreprise et qui implique tous les salariés. Avec les Dirigeants que je rencontre, nous sommes amenés à parler de leur business, de leur vision, de leurs challenges, de leurs salariés. Ce niveau d’échange est très stimulant. Nous arrivons à créer un climat de confiance avec eux et une approche business start-up / grands comptes qui fonctionne bien. C’est ce qui rend ce job et ce projet si particuliers.

Pourquoi cibler les dirigeants en particulier ?

iDay ne peut être décidé que par la direction générale. Ce projet amène tous les salariés à partager leurs idées sur les sujets clés de l’entreprise (développer les ventes, améliorer l’expérience client, réduire les coûts, attirer des talents, intégrer le digital dans les métiers de l’entreprise…), le seul qui peut définir et incarner tous ces sujets à la fois, c’est le dirigeant.

Nous travaillons plus largement avec les Comités de Direction de nos clients, DRH, Direction Communication, Direction Innovation, Direction Marketing… Ce sont bien sûr tous des interlocuteurs clés sur iDay et ils doivent l’incarner. Mais l’impulsion doit venir du Dirigeant pour que le projet délivre toutes ses promesses. C’est le facteur clé de succès N°1.

En sponsorisant iDay, le dirigeant permet à chacun de s’approprier sa vision et ses enjeux stratégiques et d’y contribuer activement par ses idées.

Qu’est-ce qui t’a marqué dans les iDay que tu as vécu ?

A 27 ans, j’ai eu l’opportunité de partir en tour du monde, j’ai traversé 12 pays et j’ai travaillé dans un univers multiculturel ; du coup je suis très sensible à cette dimension. iDay connecte des milliers de salariés pendant 24h, ils peuvent être n’importe où dans le monde, ce qui me marque le plus dans nos iDay, c’est la capacité que ce projet à faire croiser et confronter des idées qui viennent des coins du monde vers un objectif commun.

Tout dernièrement, j’étais sur un iDay organisé dans plus de 20 pays en simultané et nous avons pu échanger en vidéo durant la journée avec chacun d’entre eux ! Je me souviens notamment de l’équipe en Chine qui se lançait le challenge de participer à hauteur de 70% alors que la Russie annonçait publier 1000 idées !

Il y a une richesse dans les échanges sur iDay et la dynamique que l’on crée permet à chacun d’apporter sa contribution et d’être récompensé. J’ai la conviction qu’iDay transforme encore plus les organisations qui le vivent notamment dans des contextes internationaux.

Quels sont les challenges à venir ?

iDay a encore de beaux jours devant lui sur Paris et sa région car de très nombreuses ETI et Grands Groupes sont basés ici. Notre premier challenge est donc de faire grandir iDay sur cette région. Nexenture compte 16 salariés à Lyon et nous sommes 2 pour le moment à travailler sur Paris. Je compte bien faire de ce premier bureau non-lyonnais le fer de lance et la pépite de Nexenture. Pour l’instant nous n’ouvrons pas d’autres bureaux, mais je veux ouvrir la voie.

Le second challenge de 2018 est le lancement de TousAmbassadeurs. C’est la suite d’iDay en quelque sorte ; iDay révèle l’Engagement des collaborateurs et leur permet de témoigner cet engagement au travers de leurs idées. TousAmbassadeurs va plus loin et permet à tous les collaborateurs de participer quotidiennement à la performance de l’entreprise par des actions simples, concrètes qui font d’eux de vrais Ambassadeurs.

Les dirigeants attendent de leurs collaborateurs de l’Engagement, les collaborateurs ont envie d’être engagés, ça tombe bien, on sait comment faire matcher cela et créer de la valeur !

Voilà donc le gros challenge des mois à venir : faire de TousAmbassadeurs la deuxième pépite de Nexenture !

Grégory Rousset